Réalisations

Accomplissements jusqu’à maintenant Elaborer une constitution et un règlement intérieur qui étaient adotpés au cours d’un congrès inaugural du 20 et 21 mars 2000 à Pretoria, Afrique du Sud.
– Enregistrer l’Association et établir un bureau à Nairobi, Kenya.
– Approver 60 membres.
– Recruter et nommer le personnel de l’AFSTA et aquérir des matériels et équipements.
– Développper un projet de plan de communication stratégique.
– Développer un document de marketing.

 

– Mettre en place quatre Comité techniques:
1. Plantes tropicales et harmonisation de la législation semencière, Président : M. Marcel Kanungwe (Zambie).
2. Formation et renforcement du secteur semencier, Présidente : Mlle Josephine Okot (Ouganda).
3. Promotion des associations nationales semencières et base de données statistiques sur l’industrie semencière africaine, Président : M. Eddy Randrianatsimbazafy (Madagascar).
4. Relations Publiques et Communications, Président : M. Raouf Ghariani (Tunisie).

– Organiser avec succès quatre congrès/Assemblée Générale annuels (2001 au Caire – Egypte, 2002 à Dakar – Sénégal, 2003 àNairobi – Kenya et 2004 àHammamet – Tunisie).– Etablir la reconnaissance de l’AFSTA comme partie prenante de l’industrie semencière en Afrique: invitée à plusieurs réunins internationales en Afrique et en dehors de l’Afrique.

– Editer et largement distribuer les journaux de l’AFSTA.

– Aider le processus d’harmonisation des réglementations semencières en Afrique sub-saharienne financé par le programme FAO/France.

– Obtenir des financements d funding pour divers projets de formation (en anglais et en français) pour ses membres en 2001, en 2002, en 2003 et en 2004 octroyés par l’Association Américaine du Commerce des Semences, USA.

– Obtenir des financements du gouvernement français en 2002, en 2003 et en 2004.

– Organiser des formations pour les membres de l’AFSTA en gestion de l’agro-businees en 2002, en technologie semencière et en biotechnologie moderne en 2003 et en gestion des associations semencières en 2004.

– Mettre en oeuvre le projet ATRIP (African Trade and Investment Program) financé par l’Association Américaine du Commerce des Semences, USA dans six pays en Afrique de l’Ouest (Bénin, Burkina Faso, Ghana, Mali, Nigeria, and Togo) en 2002.

– Elaborer des documents de position sur le système sui generis pour la protection des nouvelles variétés des plantes, sur la biotechnologie moderne, sur le développement durable et sur les réglementations des semences maraîchères.

– Travailler avec les entités régionale et internationales oeuvrant dans le domaine de développement agricole pour promouvoir l’industrie semencière africaine.

– Se mettre en réseau avec les autres associations semencières régionales et avec l’International Seed Federation

– Activités de lobbying auprès des autorités publiques par les membres de l’AFSTA pour le bien-être de l’industrie semencière africaine.

– Assistance à la création des associations nationales semencières.

– Explorer des opportunités pour eduquer les parties prenantes de l’industrie africaine sur la protection des nouvelles variétés des plantes et sur la biotechnologie moderne comme des outils efficaces pour l’amélioration de la productivité agricole en Afrique.

 

Comments on this entry are closed.